Exemples d’ateliers

Grâce à la forte implication des habitants, au fil des années les Journées citoyennes ont diversifié leurs interventions, investissant tour à tour le champ de l’embellissement de la ville (fleurissement, peinture, entretien…), la solidarité (intergénérationnelle, face au handicap, avec les demandeurs d’asile…), le développement durable, la culture, l’histoire locale… Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d’ateliers à mener durant la Journée citoyenne.

Pour imaginer et encadrer vos ateliers, appuyez-vous sur les ressources et les spécificités de votre territoire et mobilisez le tissu local (habitants, associations, entreprises…). Les idées et propositions des habitants sont généralement nombreuses. Cependant, la première année, pour donner l’impulsion, la commune doit être en capacité de proposer quelques activités tout en accompagnant les idées des habitants.

Dans la mesure du possible, les ateliers doivent être symboliques et doivent permettre d’impliquer l’ensemble des habitants quelles que soient leur génération ou leur condition physique, avec une attention particulière accordée à la mixité sociale et intergénérationnelle. Par ailleurs, l’atelier doit être réalisable dans le temps imparti, afin d’éviter de frustrer les bénévoles et de surcharger le personnel municipal les jours suivants. C’est la raison pour laquelle certains ateliers peuvent être préparés en amont par le personnel municipal ou par des habitants volontaires.
Les « chefs d’atelier » sont des habitants volontaires sélectionnés en fonction de leur savoir-faire. L’équipe municipale (élus, agents, services techniques) prépare avec eux les ateliers en anticipant les besoins matériels et humains.

Embellissement de la ville

  • Entretien et rénovation des mobiliers et équipements publics : remise en état des bordures ; réparation/peinture des bancs ; peinture des bornes à incendie ; rénovation/peinture des abribus (les abribus de ramassages scolaires peuvent être rénovés par des jeunes, en lien avec des artisans retraités par exemple) ; réparation des nids-de-poule ; rafraîchissement du monument aux morts ; entretien et nettoyage du cimetière ; entretien des chemins de randonnée ; entretien des gîtes communaux ; réparation des décorations de Noël ; inventaire et réparation des jeux de la ludothèque ; inventaire des œuvres des musées municipaux ; rénovation et peinture des aires de jeux des écoles et peinture des aires de jeux dessinés au sol des cours d’école ; peinture des murs extérieurs et des salles de classe des écoles ; entretien des équipements sportifs, entretien ou création de skate parks…
  • Création de nouveaux équipements : installation d’aires de jeux ; peinture et/ou installation de places de parking pour personnes handicapés ; installation de tables de pique-nique, de bancs ; création de boites à livres et de boîtes à dons ; création d’un terrain de pétanque ; création d’un char pour la fête municipale ; confection de décorations de Noël ou pour tout autre événement de la commune ; construction de barbecues en plein air ; fabrication de mobilier (à partir de palette de récupération par exemple).
  • Valorisation du patrimoine local : entretien et rénovation du patrimoine local (lavoirs, fontaines, four à pain, mairie, monuments, patrimoine industriel…) ; une occasion pour les plus âgés de transmettre l’histoire locale aux plus jeunes et de valoriser le savoir-faire des artisans locaux ; pose de panneaux d’information (le travail de recherche et d’écriture peut par exemple être fait en amont par les jeunes de la commune) ; organisation de visites et d’échanges intergénérationnels autour du patrimoine local…
  • Embellissement des espaces collectifs : création d’une fresque dans la cour de l’école avec les parents, les enfants et le personnel scolaire ; peinture et entretien de fresques dans l’espace public ; installation ou renouvellement de bacs à fleurs ; entretien des jardins public (taille des arbres, débroussaillage, désherbage, semis…) ; taille des haies…
  • Espaces verts et fleurissement : plantation d’arbres et fleurs ; installation ou renouvellement de bacs à fleurs ; aménagement d’espaces verts ; entretien des jardins publics (taille des arbres, débroussaillage, désherbage, semis, …) ; taille des haies ; création de jardins pédagogiques…

Favoriser le changement de regard et le lien entre générations

  • Implication des enfants et des adolescents : atelier cuisine pour la préparation du repas partagé ; confection des desserts (avec le boulanger, par exemple) ; fabrication de nichoirs ou hôtels à insectes ; entretien et création de jeux de kermesse ; création de boites à livres ; fabrication d’objets ou de jeux avec des matériaux de récupération ; peinture de fresques ou de jeux au sol dans les cours de récréation ; remise en état des abribus.
    Conception d’affiches ou de dessins de sensibilisation (sur la protection de l’environnement, la citoyenneté, le respect, …) ; reportage photos, vidéos et interviews des participants à la Journée ; initiation aux premiers secours ; organisation d’un « parcours citoyen » (rencontre d’acteurs – politiques, associatifs, entreprise… – et de citoyens engagés, visite de lieux et d’institution de la république, découverte de symboles, participation à des cérémonies…). Installation de jardins pédagogiques par les enfants (plantes aromatiques, étiquettes de signalisation, …) ; aménagement d’un espace pour les jeunes.Mobilisation des compétences locales des jeunes (par exemple, des jeunes en formation d’horticulture peuvent montrer aux plus âgé.e.s comment faire des plantations moins gourmandes en entretien, des gaffeurs peuvent peindre des fresques…)…
  • Participation des aînés : ateliers de couture ; confection des repas ; initiation des jeunes aux différents métiers manuels par des artisans retraités afin de favoriser les liens intergénérationnels et la transmission (en lien avec l’association L’Outil en Main par exemple) ; mobilisation des artisans retraités sur les différents chantiers ; mobilisation des anciens combattants pour l’entretien (avec les jeunes) des monuments aux morts, des tombes d’anciens combattants…
  • Implication des plus fragiles : prévoir la participation des personnes en situation de handicap, des réfugiés accueillis sur la commune, et de tout autre public « fragile » ou isolé, aux différents ateliers en fonction de leurs capacités et en prévoyant, si nécessaire, des missions adaptées. Favoriser les activités assises pour les personnes à mobilité réduite (confection du repas partagé, couture, inventaire…).
    Organisation d’ateliers adaptés : mobilisation de transports originaux (anciens bus, calèches…) pour permettre aux personnes à mobilité réduite de faire le tour des ateliers et de participer au repas ; organisation de temps de loisirs et de convivialité avec les habitants pour lutter contre l’isolement (séances de cinéma, promenades, pêche, …) ; soins de bien-être ; ateliers impliquant les habitants de la commune et les résidents dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées dépendantes (entretien des espaces verts ; entretien et création de mobilier ; peinture ; aides aux repas auprès des personnes en perte d’autonomie ; participation aux activités proposées aux résidents…)…

Développement durable, culture et citoyenneté

  • Préservation du cadre naturel/de l’environnement : construction de nichoirs/hôtels à insectes/hôtels à canards/nids à chauve-souris ; repérage des nids de frelons asiatiques ; inventaire des oiseaux et des animaux sauvages avec les associations de défense de l’environnement (LPO…) ; plantation d’espèces mellifères pour favoriser les insectes pollinisateurs ; installation de ruches. Mise en place de composteurs collectifs ; fabrication de produits cosmétiques et de produits d’entretien biologiques. Nettoyage de la forêt ; entretien des chemins ; nettoyage du lac/étang/rivière ; débroussaillage ; élagage ; entretien des vignes et vergers communaux (avec confection de jus, confitures, vin…) ; enlèvement des spartines dans les ports…
  • Sensibilisation : à la biodiversité, à la préservation de l’environnement, à la citoyenneté, au civisme… Création de jardins pédagogiques ; randonnée éco-citoyenne (déambulation avec ramassage de déchets, quizz ; sensibilisation autour des déchets, pesée des déchets…) ; organisation de parcours citoyens pour les jeunes (voir supra) ; ballade à la découverte de la faune et la flore locale ; initiation aux premiers secours…
  • Nettoyage : des actions de nettoyage peuvent être menées si elles sont ludiques et liées à une démarche de sensibilisation encadrée, par une association locale de défense de l’environnement. Par exemple : randonnée éco-citoyenne – voir supra – ; nettoyage des berges d’une rivière en canoé avec découverte de la faune et la flore locale.; ramassage de déchets à dos de poney : trouvez des déchets et jouez à définir la durée de vie de ces déchets jetés dans la nature…
    Les actions de nettoyage seules sont déconseillées, car elles ont tendance à décourager les habitants à moyen terme car les déchets réapparaissent assez vite.
  • Ateliers en lien avec les associations locales : les associations locales (sociales, culturelles, sportives…) peuvent proposer des ateliers ou être mises à contribution. Actions de sensibilisation et de nettoyage (voir supra) avec les associations de défense de l’environnement ; entretien et création d’installations sportives avec les associations sportives ; création d’œuvres ou de spectacles pour le repas partagé avec les associations culturelles… « repair café » ; atelier de réparation de vélos ; récupération de jouets/objets (« depoz’recup ») ; confection d’un repas, d’une soupe ou de paniers anti-gaspillage avec les invendus du marché (avec sensibilisation aux enjeux liés au gaspillage alimentaire)…
  • Culture : aménagement d’un espace d’expression artistique ; organisation d’un spectacle ou d’un concert pour le repas partagé ; atelier de peinture ou de sculpture ; inventaire des œuvres des musées municipaux ou des bibliothèques ; création de land art dans les espaces verts ; organisation de flash mobs…

Divers

  • Organisation de la journée : préparation du repas partagé ; mise en place d’une garderie bénévole permettant aux jeunes parents de participer à la Journée ; assurer la communication de la Journée (photos, vidéos, …) ; distribution de café/viennoiseries aux bénévoles…
  • Bourse aux ateliers : si votre Journée citoyenne est organisée sur une journée entière, le déjeuner partagé peut être l’occasion de « bourses aux ateliers » : on fait appel aux habitants des ateliers les plus avancés pour venir renforcer les rangs de ceux qui peuvent avoir pris du retard.
  • En cas d’imprévu : en cas de forte affluence les travaux sur les espaces verts constituent une bonne solution : ils nécessitent peu de logistique et permettent de mobiliser de nombreuses personnes. Il est par ailleurs conseillé de prévoir en amont des activités en intérieur sur lesquelles se replier en cas de pluie.