Champagne-sur-Seine, La Guierche et Quatzenheim racontent leur journée citoyenne

Depuis la rentrée, partout en France, les Journées citoyennes se multiplient. Retour d’expérience à Champagne-sur-Seine, La Guierche et Quatzenheim.

Samedi 25 septembre, les habitants de plusieurs centaines de communes se mobiliseront partout sur le territoire dans le cadre de la Journée citoyenne. Mais de nombreuses communes n’ont pas attendu la date officielle pour se lancer.

Après six mois de préparation au sein des comités de quartier, et grâce à un fort investissement des enfants via le conseil municipal des enfants, samedi 18 septembre, Champagne-sur-Seine organisait sa 5ème Journée citoyenne. Au nombre de 80 inscrits la veille, ils étaient finalement 150 à s’engager le jour J sur 16 ateliers à travers la commune. De quoi permettre à chacun de se mobiliser en fonction de ses compétences et de ses envies, accompagnés par employés des services techniques fortement mobilisés en amont et bénévolement durant la journée. Comme chaque année, les réfugiés accueillis sur la commune ont également participé, encouragés par les Champenois bénévoles qui assurent l’apprentissage du français. Et bien sûr, pour recharger les batteries, une pause déjeuner au Centre Anne Sylvestre a permis à tous les participants de se retrouver en toute convivialité. Avec cette année en prime : un feu d’artifice pour clore la journée en beauté.

Les commerçants et entreprises locales ont également apporté leur soutien, comme les boulangeries qui ont offert des pâtisseries, le carrefour market qui a pris en charge les deux tiers du repas ou Enedis qui a financé la peinture des transformateurs électriques. « Je suis toujours aussi admiratif de cette énergie commune ! », déclare Michel Gonord. Le maire de la commune est aussi l’un des ambassadeurs de la journée citoyenne, contribuant à sa diffusion sur son territoire : « après Thomery et Troyes l’an dernier, Fontainebleau et Samoreau sont venus se rendre compte sur place et n’ont qu’une envie, celle de s’y lancer en 2022. Tout comme Saint-Pierre Les Nemours ».

200 kilomètres plus à l’ouest, la Guierche (Sarthe) mobilisait plus de 110 habitants au sein de 20 ateliers pour sa 6ème édition le 11 septembre. Cette année, les travaux étaient plutôt orientés sur le thème de l’environnement et de la biodiversité avec notamment la construction d’un « hôtel à hirondelles ». Là aussi, élus et agents communaux accompagnent les initiatives des habitants, supervisant les moyens matériels, techniques et humains, recevant en amont chaque responsable d’ateliers (un habitant bénévole) pour commander le matériel nécessaire et définir les effectifs et se mobilisant le jour J. Plusieurs élus étaient présents pour apporter leur soutien, comme le vice-président de la Région Pays-de-la-Loire, ou pour trouver l’inspiration, à l’image de deux conseillères municipale de Commune de Saint Jean D’Assé, en prévision de la première édition prévue le samedi 14 mai 2022. « Cette journée de travail se veut conviviale en permettant la rencontre des générations, le partage de connaissances et de compétences autour des valeurs d’entraide, de solidarité ou de fraternité. Elle est l’occasion de se retrouver et d’échanger dans un contexte différent, mais aussi d’accueillir et de tisser des liens avec les nouveaux arrivants », explique Eric Bourge, le maire. « Nous ne sommes pas que citoyens d’un jour, mais une famille qui se rejoint une fois par an, pour une journée de solidarité, de partage, de bonne humeur et bien plus encore… Il suffit de nous rejoindre pour en comprendre tout le sens de cette journée », plaide Jennifer, une des participantes.

Le même jour, à Quatzenheim, situé à quelques encablures de Strasbourg, 45 habitants se retrouvaient dans la bonne humeur pour participer à la 1ère journée citoyenne du village. Six ateliers, préparés par les agents techniques communaux (qui étaient également présents parmi les bénévoles), étaient au programme de cette demi-journée de travail : désherbage et élagage du cimetière, de la ceinture verte et des berges de la Souffel ; lasurage des barrières de l’aire de jeu et de la protection des ruches, déplacement des archives. A l’issue d’une matinée de travail bien remplie, les participants ont partagé ensemble une bonne tarte flambée offerte par la municipalité. « Cette journée citoyenne a permis de concrétiser des projets mais elle a aussi été un formidable vecteur de fraternité permettant de tisser des liens entre les habitants quels que soient leurs âges et leurs cultures », témoigne Jacky Wagner, le maire.

Author: Joachim Reynard

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *