150 élu.e.s du Haut-Rhin échangent leurs pratiques autour de la Journée Citoyenne 2019

Initiatives nouvelles, échange de pratiques, débats… Samedi 26 janvier, 150 personnes, principalement élu.e.s communaux, participaient à Battenheim à une réunion autour de la Journée citoyenne organisée par l’Association des Maires du Haut-Rhin, en partenariat avec l’Odas.

Suite à un bref mot d’accueil par Maurice Guth (Maire de Battenheim) et Christian Klinger (Président de l’Association des Maires du Haut-Rhin), Fabian Jordan, le président de Mulhouse agglomération et pionnier de la Journée Citoyenne, a pris la parole pour présenter la Journée Citoyenne et son histoire, soulignant l’importance de mettre les habitants en relation entre eux et de les faire passer de consommateurs des services publics à acteurs de leur cité, éléments précurseurs pour aviver l’engagement citoyen toute l’année.

Didier Lesueur, directeur général de l’Odas (l’Observatoire national de l’action sociale est en charge de l’essaimage de la Journée citoyenne et du pilotage du réseau Journée citoyenne), a quant à lui insisté sur les impacts de la Journée citoyenne sur la cohésion sociale et l’importance de cette action face au défis d’aujourd’hui. En effet, les travaux menés par l’Odas depuis trente ans mettent en lumière les effets délétères de la fragilité des liens sociaux (qui entraine l’isolement, le repli sur soi, la défiance) et de la dilution des repères (manque de reconnaissance et d’utilité sociale, effacement des valeurs républicaines, perte de sens du projet de société). L’Odas souligne par ailleurs le rôle fondamental que tiennent les maires et conseillers municipaux pour soutenir les initiatives citoyennes en faveur du vivre ensemble. La Journée citoyenne en est une illustration exemplaire puisqu’elle permet de mobiliser toute la population, quelque soit l’âge, l’origine, la situation sociale…, et de mettre en synergie tous les acteurs du territoire (collectivités, entreprises, associations…) en créant les conditions de leur coopération, de la construction à la finalisation du projet. Elle illustre ainsi à la fois la disponibilité des citoyens, une manière concrète de faire société et une voie pour redonner confiance dans l’action publique grâce à cette forte dimension participative.


« Cela fait maintenant 11 ans que l’Odas a expertisé la Journée Citoyenne et soutient son essaimage dans toute la France. »

-Didier Lesueur, Directeur général de l’Odas

Dans le Haut-Rhin, les élus partagent cette même conviction. C’est qui explique que plus de 80% des communes du département organisent leur Journée Citoyenne, en faisant le département français avec la plus importante participation à cette célébration du vivre-ensemble et des liens entre habitants.

Le département est par ailleurs très attentif à cette démarche et cherche à la soutenir concrètement en s’engageant sur le prolongement de la Journée Citoyenne dans les collèges et les EHPAD. Brigitte Klinkert (Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin) a rappelé que « le département promeut la citoyenneté à tous les âges de la vie. ». Ainsi, après le seul collège d’Illfurth en 2017, ils étaient six collèges à organiser la Journée citoyenne en 2018, alors qu’ils sont treize à s’être engagés pour 2019. L’objectif étant de généraliser progressivement à tous les collèges du département en partenariat avec le service départemental d’incendie et de secours afin de, peut-être, susciter de nouvelles vocations. Même chose au sein des Ehpad qui rejoignent peu à peu le mouvement en organisant des Semaines citoyennes. Et là aussi, on observe les effets sur le bénévolat puisque ces actions visant à mobiliser la population permettent de favoriser un engagement bénévole toute l’année.

Cette réunion a également permis aux participants de se poser des questions, d’échanger leurs expériences, de chercher à aider ceux qui souhaitent s’engager pour la prochaine Journée Citoyenne dont la date officielle pour 2019 a été fixée le samedi 25 mai. Les conversations entre participants ont ainsi notamment porté sur les mécanismes à mettre en place pour impulser la participation des jeunes et favoriser le concours de personnes en situation de handicap (sous une approche inclusive qui se veut prudente afin de ne pas stigmatiser) ou sur la viabilité d’ateliers spécifiques. Également au cœur des échanges : comment impliquer les habitants. Sur ce point, Sylvain Vernerey, le directeur de la Cité du Train qui organisait la première journée citoyenne au sein de son musée, a mis le doigt sur l’importance des réseaux sociaux. En effet, alimentés toute la journée le jour-J, ceux-ci ont permis de mobiliser de nouveaux participants jusqu’au dernier moment.

Responsables et élus ont ainsi affirmés l’importance de leur rôle d’animation et d’accompagnement des initiatives citoyennes pour mener à bien la Journée citoyenne. Une philosophie bien résumée par Christian Klinger (Maire de Houssen, Président de l’Association des Maires du Haut-Rhin) : « Les acteurs locaux apportent le sable et l’eau ; les élus apportent le ciment. »

Auteur: Victor Caymaris

Partager cette page sur

Soumettre le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *